Histoire du restaurant Au Savoy

En mai 2018, à la recherche depuis quelques mois d’un lieu proche de la Place Brugmann afin d’y ouvrir un troisième restaurant, Albert-Jean et Frédéric Niels achètent le fonds de commerce du restaurant Le Plasch Brugmann.
Dès le 2 juillet 2018, de très importants travaux sont entrepris sous la direction de l’architecte Anne Catherine Lalmand, qui avait déjà œuvré pour le restaurant Au Grand Forestier.
Un grand soin est apporté à l’architecture.
Le mobilier est créé sur mesure.
Les matières nobles telles que le laiton, le cuivre, le cuir, le chêne massif, la pierre bleue sont privilégiées.
De nombreuses œuvres d’artistes modernes et contemporains pendent aux cimaises du restaurant et contribuent fortement à son atmosphère chaleureuse.
La grande terrasse (chauffée en hiver) est réaménagée pour que la clientèle bénéficie d’un maximum de confort.
Albert-Jean et Frédéric Niels baptisent leur nouveau restaurant Au Savoy en hommage à leur grand-père et arrière-grand-père Joseph (1890-1940), fondateur de la dynastie et créateur du filet américain.
En effet, en 1908, Joseph Niels décide de quitter la Belgique et ses parents agriculteurs du Pajottenland afin de se rendre en Grande-Bretagne. Grâce à son courage et sa ténacité il obtient très rapidement un poste au sein du prestigieux palace hôtelier londonien The Savoy.
Le 15 octobre 2018, le restaurant Au Savoy ouvre ses portes.

Histoire du quartier Berkendael-Brugmann

Dès 1905, le géomètre César Boon gère l’aménagement de la place Georges Brugmann dans le cadre d’un plan urbanistique de refonte du quartier Berkendael. La place porte le nom d’un illustre banquier et philantrope bruxellois, Georges Brugmann (Verviers 1829-Uccle 1900), qui a investi dans les chemins de fer belges et le tram bruxellois, dans le développement économique et industriel du Congo, qui fut consul de Grande-Bretagne, de Norvège et de Suède en Belgique et qui participa d’une manière générale à l’urbanisation d’importantes parties des communes jadis encore largement agricoles d’Ixelles, d’Uccle et de Forest. La place est érigée en forme de T avec de larges artères tout autour (sept en tout). En 1932, l’Eglise Notre Dame de l’Annonciation y est érigée avec devant un grand parvis rectangulaire et au centre duquel se trouve un square ovale. La place Brugmann conserve un caractère résidentiel affirmé même si plusieurs commerces s’y sont installés au fur et à mesure du temps.

Les façades des immeubles sont en pierre bleue ou blanche avec un style architectural Eclectique ou Beaux-Arts. L’ancien complexe hospitalier de la Croix-Rouge de Belgique, composé de cinq bâtiments, était situé en grande partie Place Brugmann mais aussi rue Stallaert et rue Picard. Pour la petite anecdote, Albert-Jean et Frédéric Niels sont tous deux nés dans cet hôpital.